2e à Poitiers, Van Genechten termine fort en Poitou-Charentes

Belle performance du Wallon au terme de la 5e et dernière étape du Tour de Poitou-Charentes. 6e quarante-huit heures plus tôt, Jonas a fini sur une belle note cette course où Arnaud Démare n’aura laissé aucune miette à la concurrence. Deuxième derrière l’ancien champion de France, Jonas était satisfait de sa performance dans le Poitou et surtout de la condition physique affichée cette semaine.

 

«Voilà bien longtemps que je n’avais pas eu ces sensations, reconnaissait JVG après l’arrivée. J’avais vécu un bon début de saison puis cela avait été plus compliqué. Cette semaine, Démare était au-dessus du lot mais l’équipe a montré de belles choses, un très bon comportement, une belle implication de la part de tous. Aujourd’hui, je me suis senti un peu moins bien que les jours précédents, je me sentais un peu vide mais c’était peut-être plus nerveux que physique.»

 

LA Période favorite de JVG

 

Cette dernière étape fut une nouvelle fois marquée par une échappée de l’un des Men in Glaz, en l’occurrence Adrien Garel, déjà échappé le 2e jour. Le néo-professionnel francilien a occupé les avant-postes pendant plus de 120 km, seulement repris à 20 km de l’arrivée. «Cela prouve qu’Adrien a bien travaillé depuis le stage effectué par le Club en Corrèze, souligne Didier Rous, le directeur sportif du Vital Concept Cycling Club sur la course. Au fil des jours, il récupérait bien et, ce matin, il a pu appliquer le plan mis en place au briefing. C’est bon signe pour la fin de saison.»

 

Une fois repris par le peloton, Adrien a fait l’effort pour replacer Jonas au pied de la dernière montée qui précédait l’arrivée. «Il m’a remonté comme il faut, vraiment du super boulot, confirme le Wallon. Ensuite, deux coureurs sont allés dans les barrières à 350 m de la ligne d’arrivée et j’ai dû ralentir avant de lancer mon sprint loin de la tête pour remonter à la deuxième place.» Traditionnellement en forme au mois d’août, l’ancien vainqueur d’étape sur la Vuelta ou sur le Tour de Pologne confirme cette loi physiologique. Il tâchera de conserver sa bonne condition au cours des semaines à venir, avec de nombreuses courses du Nord à son programme, dont la Course des Raisins, à Overijse et le GP de Fourmies, deux courses qu’il a déjà remportées par le passé.

 

Victime d’une chute la veille et contraint à l’abandon, Marc Fournier ne souffre finalement que d’une contusion osseuse au sacrum. Arnaud Courteille, lui aussi non-partant lors du contre-la-montre de jeudi, avait lui quitté la course afin de préparer au mieux la Bretagne Classic, épreuve World Tour que le Club disputera dimanche.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84