À Plumelec, Marc Fournier en ouvreur, Erwann Corbel 13e

Journée 100% bretonne aujourd’hui autour de Plumelec et de la côte de Cadoudal. Beaucoup de monde sur le bord des routes, la Glaz Box positionnée quelques mètres après la ligne d’arrivée, une météo changeante voire apocalyptique et un final pour puncheurs… les amateurs de beau vélo ont été servis.

 

Avec 12 ascensions de la côte de Cadoudal avant l’arrivée en haut de la plus célèbre côte de Bretagne, la course s’est avérée usante, pleine de suspense et riche en mouvements. Echappé dès le 5e kilomètre grâce à deux accélérations successives pour éviter le retour du peloton, Marc Fournier a ouvert la route pendant plus de 160 km en compagnie de trois compagnons d’échappée et passé une journée comme il les aime.

 

Marc Fournier : spécialité échappée.

 

«Voilà une journée qui fait du bien, révélait l’animateur de l’épreuve, exténué. J’adore prendre les échappées et, malgré de nombreuses tentatives, je n’y étais pas encore parvenu depuis le début de la saison. Avec le déluge qui s’est abattu en début de course, on était mieux devant et j’étais bien entouré pour aller loin. Pouvoir gérer son effort, bénéficier des encouragements de tout ce public massé dans la côte et autour de la GlazBox, éviter aux copains de devoir rouler à l’avant du peloton, c’est ce que j’aime dans le vélo. Etre à l’avant pendant tout ce temps m’a aussi permis de bien travailler en vue de la suite de la saison. Demain, je participerai aux Boucles de l’Aulne et les jambes risquent d’être dures mais je sais répéter les efforts…»

 

Rattrapé à 3 tours (un peu plus de vingt kilomètres) de l’arrivée, Marc n’a pu participer à l’emballage final, où les Glaz et Noir ont tenté de rester au contact des meilleurs. 13e sur la ligne d’arrivée, Erwann Corbel a confirmé son retour en forme et se réjouissait de cette condition physique retrouvée. «Un groupe de neuf coureurs s’est détaché à un kilomètre de l’arrivée et, si je suis parvenu à rentrer à deux mètres de ce groupe de costauds, je n’ai jamais pu faire la jonction, expliquait le Rennais après s’être arraché jusqu’à la ligne. J’aurais aimé faire mieux car je me savais en bonne forme mais, devant, les gars sont du niveau World Tour. Je n’ai qu’une petite vingtaine de jours de course au compteur et je reste motivé pour les échéances à venir. Si on m’avait dit il y a trois semaines que j’en serais là aujourd’hui, je ne l’aurais pas cru. J’ai traversé des moments compliqués et c’est bon de les laisser derrière en enchaînant les bonnes performances. Au sein de cette équipe et avec l’ambiance qui y règne, je n’ai pas envie de tout gâcher. Demain, je ne serai pas à Chateaulin pour les Boucles de l’Aulne mais les copains ont intérêt à bien marcher !» Auteur de belles places d’honneur au Tour d’Aragon, au GP Marcel Kint et donc à Plumelec, le puncheur breton a de l’énergie à revendre.

 

Derrière Erwann, Tanguy Turgis a terminé 25e, Kevin Reza 26e, Arnaud Courteille 39e, Johan Le Bon 65e et Justin Mottier 86e. Dimanche, les Men in Glaz seront encore de sortie aux Boucles de l’Aulne, avec des troupes en partie renouvelées et des ambitions affichées.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84