Aux 4 Jours, Lecroq en croque et le Coq fait «deux»

Le Vital Concept Cycling Club a pris les 4 Jours de Dunkerque dans le bon sens, ce mardi lors de l’étape inaugurale de l’épreuve nordiste. Entre Dunkerque et La Bassée (165,5 k) via le Mont des Cats et le Mont Noir, Jérémy Lecroq a ouvert la route pendant plus de 130 km en compagnie de deux autres échappés, sur des terres qui lui sont familières.

 

Arrivé au Club en provenance de Roubaix Lille Métropole, le Val d’Oisien a fait aujourd’hui le plein d’encouragements… et de bonifications. «Le plan était de mettre un des nôtres dans l’échappée, explique le routier-sprinteur âgé de 23 ans. Nous avions aussi pour mission de faire les sprints bonifs et je suis satisfait d’avoir pris 9’’ sur la route. L’an passé, j’avais terminé aux portes du Top 10 au classement général. En prenant les étapes les unes après les autres, j’espère figurer au classement le plus longtemps possible.»

 

Repris à 11 km de l’arrivée par un peloton où de nombreuses équipes étaient intéressées par un sprint massif, Jérémy s’est alors fondu dans le collectif Glaz et Noir pour emmener au mieux Bryan Coquard, vainqueur par le passé de quatre étapes sur l’épreuve (plus le classement général il y a deux ans). «Malheureusement, beaucoup d’équipes voulaient protéger leurs sprinteurs et ça frottait beaucoup sur de petites routes… On n’a pas réussi à très bien communiquer et on s’est un peu perdu à 4-5 km de l’arrivée. Nous étions pourtant tous dans les 20-30 premiers du peloton. Personnellement, je me suis battu pour rester à leurs côtés et, quand j’ai retrouvé Bryan aux 3 km, j’ai fait un dernier effort pour le lancer, lui et Boeckie.» Kris Boeckmans fut en effet le dernier Glaz à épauler le Coq dans le final. Placé un peu loin au moment de l’emballage final, Bryan vient mourir à un vélo de Marc Sarreau, le vainqueur du jour, mais la forme semble excellente.

 

«Nous étions ensemble sur le récent Tour du Yorkshire et c’était la première fois que je lui emmenais les sprints, poursuit Jérémy. Les automatismes viennent bien et tout se met en place avec le reste de l’équipe. On doit corriger certaines petites choses, ne pas réitérer nos erreurs et cela va le faire. On continue d’apprendre… Aujourd’hui, on manque la victoire de peu mais Bryan a clairement la gagne dans les pattes !»

 

La deuxième étape de ces 4 Jours de Dunkerque mènera mercredi les coureurs du Quesnois à Soissons, dans le département de l’Aisne. Corentin Ermenault, l’Amiénois, sentira l’air du pays et sera, au même titre que ses six équipiers sur la course, l’une des pièces maîtresses du Vital Concept Cycling Club sur le circuit final, où il faudra escalader la côte de Pasly à deux reprises. Une difficulté propre à fatiguer certains sprinteurs… et à favoriser les desseins d’autres, moins imposants.

 

Photo l Thomas Maheux

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84