Brussels Cycling Classic

Brussels Cycling Classic

Samedi 1er Septembre

 Pays : Belgique  |  Classe : 1.HC |  Compétition : Europe Tour

 

Site internet 

Au bonheur des sprinteurs

 

Ne pas s’y tromper. Ce n’est pas parce que l’épreuve se nomme Brussels Classic et qu’elle se déroule en partie dans les Flandres que son parcours est taillé pour les purs Flamands, rudes au mal et adeptes des exigeantes et rugueuses routes du Nord de la Belgique. Ni secteurs pavés, ni monts empierrés ici, sur cette course de renom enregistrée en Hors Catégorie.

 

Jadis dénommée Paris-Bruxelles et tracée entre Soissons et la capitale belge, cette épreuve née en 1893 est le paradis des sprinteurs, ces bolides impatients d’en découdre sur la longue large ligne droite finale, au pied du fameux stade du Heysel, au nord-ouest de Bruxelles. Au programme, 201 km tracés en grande partie au sud de la ville, émaillés de 13 côtes loin d’être infranchissables pour tout coureur en forme. Jimmy Engoulvent, directeur sportif du Vital Concept Cycling Club Outre-Quiévrain, est rompue à ce rendez-vous qu’il a si souvent honoré en tant que coureur. «Le nouveau tracé est bien différent de ce qu’était Paris-Bruxelles, analyse le Sarthois. Le final reste néanmoins très similaire et la physionomie de la course ne devrait guère changer des dernières éditions. Vu le nombre de sprinteurs au départ, plusieurs équipes auront intérêt à contrôler les tentatives d’échappée. Il y a, certes, un enchaînement de trois côtes –les trois dernières- à 50 km de l’arrivée et c’est là que certains voudront sans doute tenter leur chance, mais cela s’annonce compliqué.»

 

Avec Lorrenzo Manzin et Quentin Pacher dans ses rangs, les Glaz et Noir disposent de deux leaders parfaitement entourés par de solides rouleurs et lanceurs. «Lorrenzo est en bonne condition, confirme Jimmy. Nous avons au moins une carte pour la gagne en cas de sprint massif. Si un coup se dessinait dans les dernières côtes du parcours, nous avons d’autres coureurs capables de s’y glisser. L’équipe se présente au départ avec de nombreux atouts, à nous de bien utiliser les cartes dont nous disposons.»

 

Pour succéder au palmarès à des coureurs de la trempe de Van Steenbergen, Van Looy, Merckx, Maertens, De Valeminck, Mc Ewen (5 fois vainqueur) ou Boonen, pas question de flâner sur les routes du Brabant wallon puis flamand. Ami sprinteur, vas chercher bonheur !

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84