Chrono par équipes : 17e, les Glaz réussissent leur première

Evénement sur la route du Critérium du Daupiné, lors de la 3e étape de l’épreuve. Entre Pont-de-Vaux (Ain) et Louhans-Châteaurenaud (Saône-et-Loire), le Vital Concept Cycling a disputé le premier contre-la-montre par équipes de son histoire et peut s’en montrer satisfait. 17e sur 22 équipes au terme des 35,5 km d’un parcours plutôt rectiligne mais présentant plusieurs parties au profil toboggan, les Men in Glaz terminent à 2’20’’ des Sky, vainqueurs du jour.

 

Dans cet exercice si particulier qui requiert pas mal de pratique et d’expérience, les Glaz et Noir ont fait preuve d’une belle régularité et homogénéité pour terminer première équipe Continentale Pro, un motif de satisfaction après deux étapes en ligne en-deçà des attentes du Club. «Nous avons réalisé un bon chrono, conforme à nos espérances, estime Didier Rous, le directeur sportif de l’équipe. Les gars se sont appliqués, chacun a fait le maximum et nous avons fait preuve d’une belle cohésion. Dans un contre-la-montre par équipes, le but est de travailler pour les autres, pas de tout casser parce qu’on est plus fort. Aujourd’hui, ceux qui étaient un cran au-dessus des autres étiraient le groupe mais ne provoquaient pas de changements de rythme, ils relançaient l’allure progressivement et prenaient des relais plus longs que leurs coéquipiers. Cette 17e place est révélatrice de notre niveau, nous sommes à notre place et il aurait été dommage de ne pas tout faire pour réaliser la meilleure performance possible. En cela, les gars peuvent être fiers et satisfaits. Avec le temps et l’expérience, nous nous améliorerons sans doute dans cette très belle discipline mais il n’était pas l’heure de rêver aujourd’hui. Il fallait être lucide et bons dans l’engagement et nous sommes parvenus à l’être.»

 

Corentin Ermenault, jeune métronome

 

Même ressenti de la part de Corentin Ermenault, excellent rouleur et «pacemaker» du collectif Glaz. «Cela s’est bien passé, nous avons roulé assez vite en restant homogènes, détaille le médaillé de bronze des derniers Championnats du Monde Espoirs. Notre chrono est bon, nous avons été réguliers, propres. Il s’agit d’une bonne première expérience dans cette discipline à ce niveau-là. Cet exercice est différent d’un contre-la-montre individuel. Que l’on soit fort ou non, il faut s’adapter aux autres, être tous ensemble. C’est la régularité qui prime. Durant la course, nous n’avons entendu que Didier (Rous) dans les oreillettes. Aucun d’entre nous n’a parlé, c’est ce que nous avions convenu avant le départ et c’est ainsi qu’il faut fonctionner. Didier nous a bien gérés et nous avons réalisé un bon chrono, tous ensemble.»

 

Demain, changement de décor sur ce 70e Critérium du Dauphiné. La route s’élèvera et le peloton affrontera la première étape de montagne de l’épreuve. Au menu, 181 km entre Chazey-sur-Ain (Ain) et Lans-en-Vercors (Isère) via le Col de Toutes Aures (4e catégorie, km 102), le Col du Mont Noir (Hors-Catégorie, km 143, long de 17,5 km à 6,9% de déclivité) et la montée finale vers Lans-en-Vercors (2e catégorie, longue de 4,8 km à 7,5% de déclivité). L’heure, peut-être de se glisser dans des échappées et de jouer les trouble-fêtes…

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84