Clap de fin sur le Dauphiné 2018

La fin du Critérium du Dauphiné était annoncée montagneuse, exigeante et promise aux grimpeurs. Elle le fut. Et le Vital Concept Cycling Club a vécu un rude baptême du feu sur sa première course à étapes au niveau World Tour. Face à une concurrence très relevée et sur un tel parcours, le courage des uns et des autres, leur volonté de bien faire et leur orgueil ont permis aux Glaz de terminer l’épreuve la tête haute.

 

Comme si souvent lorsque la route s’élève, Quentin Pacher et Arnaud Courteille ont tenté leur chance sur la dernière étape tracée entre Moûtiers et St-Gervais Mont-Blanc. A l’ouvrage dans la vallée en direction de Bourg St Maurice, les deux baroudeurs voulaient profiter du menu particulièrement copieux (cinq ascensions, dont quatre de 1ère catégorie) pour exprimer leurs talents de grimpeurs. En vain.

 

«Comme l’étape de samedi, celle d’aujourd’hui était un gros morceau, reconnaît Quentin Pacher. Et contrairement à celle de la veille, il y avait ces vingt kilomètres de vallée vers le pied du Cormet de Roselend… où tout le monde a voulu prendre l’échappée ! Le début de course a été très, très rapide, j’ai essayé mais il n’y avait pas moyen. Et le coup est parti dans le Col, avec d’excellents grimpeurs qui montaient vraiment costaud. J’ai bien fait un premier « jump » pour me rapprocher du bon coup mais je n’étais simplement pas assez fort… Je connais mes limites en haute-montagne et vais tout faire pour les repousser. Sur une montée sèche où des cols de moindre importance, je peux tirer mon épingle du jeu. Mais quand les grands cols se succèdent, c’est difficile d’accompagner les meilleurs.»

 

Quentin Pacher crescendo

En convalescence pendant plusieurs semaines après sa chute sur la Flèche Wallonne, fin avril, «Papach’», 26 ans, termine ce Dauphiné en 86e position mais le résultat est presque anecdotique. «Vu où j’en étais lors du Tour de l’Ain, ma course de reprise, je suis satisfait d’avoir atteint ce niveau sur ce Critérium. J’avais déjà couru le Dauphiné l’an passé et y avais pris une échappée mais, cette année, je termine moins fatigué malgré un parcours pour purs grimpeurs. Bien sûr, j’avais davantage de fraîcheur en me présentant le départ de l’épreuve mais j’aurais pu m’enterrer au fil des étapes à cause d’une condition pas encore assez bonne. Or, je suis allé crescendo et c’est encourageant pour la suite. Ce Dauphiné est un bon tremplin pour la suite de la saison et les Championnats de France, fin juin.»

 

Didier Rous dresse le bilan

 

Le bilan tiré par Didier Rous, le directeur sportif, est lui aussi empreint de lucidité et tourné vers l’avenir. «Notre équipe est dans sa première année et à peine cinq mois sont passés depuis le début de saison. Nous redoutions un peu de connaître ce scenario-là, avec une fin d’épreuve compliquée pour nos gars. Là, c’était niveau World Tour ! Ce Dauphiné 2018 était taillé pour les purs grimpeurs, nous ambitionnions briller sur les deux premières étapes mais, comme course s’achevant potentiellement au sprint, il fallait que les circonstances soient réunies. Elles ne l’ont pas été mais nous avons existé en prenant les choses en main comme nous nous l’étions promis. Au départ de cette épreuve, nous avions que nous souffririons d’un déficit de courses à étapes, surtout à ce niveau-là. Tous les coureurs qui enchaînent ce type de courses franchissent logiquement un palier. C’est ce que nous espérons pouvoir faire dans le futur. Nous savons ce que l’on doit faire pour grandir et progresser.»

 

En haut de la montée du Bettex, à St-Gervais Mont-Blanc, trois coureurs du Vital Concept Cycling Club sont parvenus à terminer cette belle compétition qu’est le Dauphiné. Outre Quentin, Arnaud Courteille et Kevin Reza font partie des «finishers» de l’épreuve. Bryan Coquard et Johan Le Bon ont, eux, été contraints à l’abandon lors de cette dernière étape. Le sprinteur et le spécialiste des efforts solitaires n’étaient pas sur leur terrain de prédilection entre Tarentaise et Haute-Savoie.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84