De la sueur et beaucoup de cœur pour une première

Le Vital Concept Cycling Club participait ce dimanche à son premier Championnat de France sur route à Mantes-la-Jolie. Sur les 255 km du parcours yvelinois, les Glaz et Noir ont mis du cœur à l’ouvrage pour être présents, acteurs de l’événement du début à la fin.

 

Echappé notamment en compagnie de ses quatre équipiers Marc Fournier, Adrien Garel, Justin Mottier et Erwann Corbel, Kevin Reza a passé près de 200 km devant, avant de céder la place à Corentin Ermenault et Johan Le Bon, prompts à relancer la course. «Jojo de Lannion» résista longtemps au sein du groupe de tête, avant d’être repris à 12 kilomètres de l’arrivée et de laisser filer les derniers attaquants vers la ligne. Premier Glaz à l’arrivée, Bryan Coquard est 26e tandis qu’Arnaud Courteille (40e), Johan Le Bon (41e) et Quentin Pacher (43e) sont les autres Glaz à avoir bouclé un Championnat marqué par la chaleur et un mouvement permanent.

 

La journée incroyable de Kévin Reza

 

Kevin Reza, Glaz combatif et régional des Championnats n’avait qu’un mot à la bouche après avoir abattu un gros travail : «incroyable». «J’ai vécu une journée incroyable en beaucoup de points, expliquait le Francilien. Il faisait chaud, nous avons été constamment en prise, j’ai eu du soutien tout au long du circuit, de la part de ma famille, de mes amis et de gens que je ne connaissais pas. Nous avons tout mis en place pour que cette journée nous sourit. Lorsque l’échappée s’est formée dès le début de course, je ne me suis pas posé trop de questions. Les FDJ étaient là et le fait que je fasse le «jump» a permis à l’équipe de ne pas avoir à rouler derrière l’échappée. Nous avons respecté les consignes et j’ai pris beaucoup de plaisir aujourd’hui.»

 

Autre acteur majeur de la course, Johan Le Bon avait lui aussi des raisons d’être satisfait de la journée. «Cela n’avait rien à voir avec les sensations que j’avais voilà trois jours sur le contre-la-montre, confiait le Costarmoricain après être allé au bout de l’effort. Je n’ai jamais été un homme de Championnats car la pression m’a souvent écrasé. Là, grâce à cette nouvelle aventure dans laquelle nous nous sommes tous engagés, j’avais décidé de voir ce que je pouvais faire sans me mettre la pression mais en préparant au mieux ces Championnats. Je remercie tout le monde au sein de l’équipe de m’avoir permis d’être présent jusqu’à la dernière difficulté. J’aurais aimé suivre les meilleurs mais ceux qui sont sortis à ce moment-là sont les meilleurs. Vichot, Roux, Alaphilippe… de supers coureurs. Je me suis excusé auprès de Bryan (Coquard) car c’était lui notre vrai leader, mais nous avions décidé d’accompagner les coups, d’être acteurs et d’écouter notre instinct. Lorsque je me suis retrouvé dans le trio de tête à 15 km de l’arrivée, je n’y ai pas réellement cru mais j’étais fier d’être là. Je laisse derrière moi un début de saison difficile, nous voilà sur la bonne voie !»

 

Le Coq sans regret

 

Après s’être passé la tête sous l’eau pour faire redescendre la température, Bryan Coquard tirait les leçons du jour. «Je venais pour être champion de France, comme peut-être chaque coureur au départ de la course ce matin, qui pouvait secrètement et légitimement rêver du maillot tricolore. J’aurais aimé devenir champion de France mais, avec Démare et Laporte sur qui j’avais un peu calqué ma course, nous nous sommes un peu fait «enterrer». A 5 kilomètres de l’arrivée, j’ai tenté le tout pour le tout en sortant pour revenir sur la tête de la course mais je n’ai pas de regret. J’étais au combat et, finalement, au niveau auquel je voulais être. J’ai vu Alaphilippe attaquer dans le dernier tour mais c’était trop rapide pour moi et je devais gérer un peu. Ensuite, nous devons encore progresser collectivement. Certains coureurs sont déjà là où l’on veut être, d’ores et déjà opérationnels pour le haut-niveau. Les autres doivent s’y hisser et nous en profiterons tous ensemble.»

 

Comme le reste de l’équipe, «le Coq» observera une courte période de repos avant de rapidement se remettre au travail. Le Vital Concept Cycling Club sera en stage du 14 au 24 juillet à Eygletons (Corrèze). L’idéal pour préparer une fin de saison où les Glaz et Noir tâcheront de poursuivre leur montée en puissance, avides de nouveaux défis et de conquêtes inédites, au GP Pino Cerami (26/07), sur le Tour de Wallonie (28/07-01/08) et le Tour du Danemark (01-05/08). Bon repos les Glaz, rechargez les accus, les reliefs de Corrèze et d’ailleurs vous attendent !

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84