E3 Harelbeke, dans un grand fracas

Grande... mais dure journée ce vendredi sur les routes flamandes, où le Vital Concept Cycling Club disputait le GP E3, épreuve World Tour très exigeante et au niveau particulièrement relevé. Bien entamée grâce à la présence de Jérémy Lecroq dans l’échappée de huit coureurs qui compta jusqu’à 6 minutes d’avance, la journée a pris une tournure moins réjouissante à mi-course lorsqu’une grosse chute a impliqué une vingtaine de coureurs, parmi lesquels notre leader Bryan Coquard. Le peloton scindé en deux, les Quickstep enclenchaient la surmultipliée pour faire le break et revenir sur l’échappée, avant d’envoyer deux des leurs (Lampaert et Terpstra, vainqueur 80 km plus loin) à l’avant.

 

Dans le premier peloton fort de 35 unités, Patrick Müller était le seul représentant Glaz et Noir, avant de rétrograder au fil des kilomètres… et du forcing des gros bras à l’avant. Au final, Patrick termine à la 69e place, aux côtés de Tanguy Turgis, 68e, qui disputait aujourd’hui sa première course World Tour. « Oui, ce sont des courses d’un niveau impressionnant, je l’avais déjà constaté sur le Omloop Het Nieuswblad, mais tu penses à tous les grands coureurs qui sont au départ, tu ne frottes pas et tu ne fais rien de bon, réagissait Patrick après l’arrivée. La semaine prochaine, j’espère être en meilleure forme encore pour le Tour des Flandres. Je n’ai jamais disputé une course de 260 km, mon apprentissage continue. Dans une première année professionnelle, on apprend sur chaque course, c’est bien d’avoir terminé le GP E3 mais on espérait mieux aujourd’hui et on ne peut pas être satisfait avec ce résultat. » Même son de cloche chez Jimmy Engoulvent, l’un des directeurs sportifs de l’équipe en Belgique.

 

« La chute a rapidement décanté la course, il y avait des coureurs un peu partout à plus de 100 km de l’arrivée. Le vent était assez fort et il s’agissait d’une grande classique mais sans cette chute, l’accélération des Quickstep n’aurait pas eu lieu si loin. Cela a sorti du jeu pas mal de coureurs qui ont subi la chute même si, à l’arrivée, les grands noms sont devant. » Session de rattrapage, dimanche, sur une autre classique flandrienne. Gand-Wevelgem accueillera les meilleurs sprinters du Monde qui devront affronter, entre autres, le Mont Kemmel et les chemins de terre de Plugstreet, au cœur de la campagne flamande. Touché au mollet et à l’épaule, Bryan Coquard sera bien au départ, avec des ambitions. « Ma chute aujourd’hui aurait pu causer davantage de dégâts, relativise notre sprinteur touché dans sa chair. J’aurai pu me casser quelque chose, la clavicule ou autre. Je n’ai rien de cassé et il me reste demain pour récupérer et aborder Gand-Wevelgem dans de bonnes conditions. J’y crois ! »

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84