Grand Prix de Fourmies

Grand Prix de Fourmies

Dimanche 2 Septembre

 Pays : France  |  Classe : 1.HC |  Compétition : Europe Tour

 

Site internet 

Pour tous les goûts

Au lendemain de la Brussels Classic, particulièrement prisée des sprinteurs compte-tenu de son profil dénué de difficultés dans sa partie finale, le GP de Fourmies constitue un terrain idéal pour les revanchards, puncheurs ou sprinteurs vaincus la veille.

 

Sur les routes du département du Nord, non loin de la frontière belge et au sud de l’Avesnois, un peloton de premier choix se disputera la victoire sur cette épreuve nonagénaire, classée Hors Catégorie et disputée en circuits sur 205 km. Autour de la ville de Fourmies, douze côtes chargées de durcir la course et trois circuits (le premier à couvrir une fois, le deuxième deux fois puis un circuit final de 11 km à parcourir à cinq reprises) au terme desquels les coureurs les plus frais tenteront de succéder au palmarès à des coureurs de renom. Point de passage jadis privilégié des favoris des Championnats du Monde, le GP de Fourmies reste un rendez-vous majeur de la fin de saison.

 

Jimmy Engoulvent, le directeur sportif du Vital Concept Cycling Club dans le Nord, connaît les spécificités de l’épreuve nordiste… et ses pièges. «Comme sur de nombreuses courses de fin de saison, il faudra être vigilant lorsque la (ou les) échappée(s) se formeront. Certaines équipes sont un peu courtes en effectif, pas mal de coureurs commencent à être usés et des coups peuvent partir de loin sans que les équipes favorites ne soient en mesure de les contrôler.» Expert en courses du Nord, Jimmy ne manquera pas de rappeler aux Glaz et Noir l’importance de bien lire la course. «Sur ces courses au profil «classiques», la sélection s’opère par l’arrière, au fil des côtes, des relances et des aléas. Il faut batailler en permanence pour rester placé et fournir le moins d’efforts possible pendant la majeure partie de la course afin d’arriver dans le final avec le plus de cartouches possible.»

 

Jonas Van Genechten, vainqueur à Fourmies en 2014, fait partie des hommes susceptibles de frapper un grand coup dans le Nord. Le Wallon, en très bonne forme, sera bien épaulé et aura l’avantage de ne pas avoir disputé la Brussels Classic la veille. Autour de lui, les Men in Glaz savent que cette 12e manche de la Coupe pèse lourd et convient aux forces vives de l’équipe. Face à une concurrence particulièrement relevée mais sur des routes taillées pour eux, l’occasion est belle. Chiche, les Glaz ?

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84