Johan Le Bon troisième à Dol de Bretagne

Johan Le Bon a disputé la victoire jusqu'aux derniers mètres de la sixième étape du Tour de Bretagne, dans les rues de Dol de Bretagne. Indécis jusqu'à lundi sur sa participation, notre Breton pur beurre a finalement répondu présent. Troisième de l'étape, la performance de Johan embellit une journée qui avait mal débutée.

 

À peine le drapeau baissé, dix coureurs se postent à l'avant de la course. Parmi eux, des noms intéressants et parfois même dangereux au classement général, comme Julius Van den Berg (Seg Racing), 15e avant le départ. Le peloton réagit et ne laisse pas plus de deux minutes à l'échappée, de quoi contrôler et maitriser la tentative jusqu'au circuit final. Mais une chute vient perturber le peloton. Le leader du Tour de Bretagne est à terre tout comme Adrien Garel et Justin Mottier, nos deux néo-professionnels issus du VCP Loudeac doivent changer de vélo. Pour Justin, la douleur est trop forte, il abandonne.

 

johan le bon pour la gagne

 

La course se poursuit, les kilomètres défilent et l'échappée ouvrent toujours la route en direction de Dol-de-Bretagne. Après un énième relais important de Marc Fournier, Tanguy Turgis et Johan Le Bon décident de tenter leur chance. À une dizaine, ils se rapprochent de la tête puis Johan insiste seul. Il parvient à rentrer et l'échappée compte désormais 15 éléments au moment de rentrer sur le circuit final. Si les écarts avec le peloton restent infimes, notre Men in Glaz joue sa carte à fond. Lorsqu'ils ne sont plus que sept devant, Johan est là. Puis Johan attaque à 15 kilomètres du but. Ils ne sont alors plus que trois pour boucler le dernier tour de circuit...

 

Avec lui, Fabien Schmidt, 7e du général et Julius Van den Berg, 15e et présent à l'avant depuis le départ. Le trio s'entend, se relaie et grapille du temps : 17 secondes. Mais personne ne veut faire l'effort de trop, les trois échappés ont tendance à se regarder et à vouloir terminer en solitaire mais chacun est vigilant, surveillant d'un rapide coup d'oeil derrière soi. C'est donc au sprint que la victoire se joue et Johan Le Bon termine troisième. Un beau podium, son premier sous nos couleurs, qui montre un très intéressant regain de forme du Breton. Arrivé à cinq secondes, le groupe des favoris voit Tanguy Turgis terminer 10e, comme lors de la deuxième étape.

 

Réaction d'Yvonnick Bolgiani - Directeur sportif :
«La journée n'avait pas très bien commencé avec la chute de Justin (Mottier) et Adrien (Garel). Pas de fracture mais des plaies et contusions. Dans un virage boueux et glissant, il y a eu un mouvement, Justin a glissé et c'est vite tombé. Une vingtaine de coureurs à terre. Les vélos endommagés, les coureurs ont mis un peu de temps à repartir et ont chassé pendant 25 kilomètres. Justin est revenu participer à la chasse derrière l'échappée mais il a finalement abandonné... Adrien est tombé du même côté qu'il y a deux jours et est parvenu à finir avec courage. Il repartira demain pour boucler ce Tour de Bretagne.

 

Derrière les 10 échappés, un groupe de huit coureurs est sorti dans un grimpeur avec Johan (Le Bon) et Tanguy (Turgis) mais l'entente n'était pas très bonne. Johan a décidé de poursuivre son effort et ils sont rentrés à trois sur la tête de course. C'était le bon moment car c'était sauve qui peut dans le peloton. L'écart n'est jamais monté au-dessus de la minute puis c'est descendu rapidement à 20 secondes sur le circuit final mais ils n'ont jamais réussi à reprendre l'échappée avec de gros rouleurs.

 

Johan a tout tenté dans le final. Sa seule chance, c'était de finir seul car il était accompagné de deux coureurs rapides mais il avait une très faible marge de manoeuvre. Il n'a rien à se reprocher et n'a pas à être déçu, il a été au bout de son idée. Ça motive tout le groupe avec la dernière étape avec Tanguy et Johan en bonne forme et Marc Fournier qui revient bien aussi pour les épauler. Demain, on va faire notre course en visant l'étape car on veut lever les bras sur ce Tour de Bretagne. On va repartir au combat avec envie. La fatigue s'installe dans les organismes et tout peut arriver. On peut encore avoir des surprises à Dinan...»

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84