La Mayenne en clair-obscur

Les Boucles de la Mayenne se sont achevées en demi-teinte pour les Glaz et Noir engagés sur cette course par étapes de quatre jours. Après un prologue où Julien Morice avait pris la 7e place et une première étape marquée par la 4e place d’Erwann Corbel, le week-end s’est avéré moins prolifique en termes de résultats, malgré un bel engagement collectif. Lors de l’ultime étape, ce dimanche, Julien Morice s’est mis à l’honneur en menant un groupe de cinq échappés qui aura ouvert la route pendant 140 km, après s’être extrait du peloton dès le premier kilomètre.

 

Une fois «Momo» repris, la course a pris une nouvelle tournure… et fut marquée par une chute en tête du peloton, où Tanguy Turgis était idéalement placé. L’un des coureurs qui le devançaient a heurté une moto de l’organisation arrêtée sur le bord de la route et c’est au prix d’un violent effort que Tanguy est parvenu à réintégrer le peloton, quelques kilomètres plus loin.

Une fois sur le circuit final, le sprint massif semblait inévitable. Carte privilégiée au sein du Vital Concept Cycling Club en vue d’un tel scénario, Jonas Van Genechten n’a terminé que 28e.

 

«Jonas n’avait malheureusement pas de super sensations, reconnaissait le directeur sportif Yvonnick Bolgiani après l’arrivée. Quant à Erwann (Corbel), il a concédé ne pas être bien à un tour et demi de l’arrivée. Dans l’engagement, nous avons répondu présents sur ces Boucles. Nous avons été acteurs, volontaires, en particulier au début de l’épreuve. Nous avons manqué de percussion dans le final ces deux derniers jours mais il faut désormais se tourner vers l’avenir en continuant de travailler, ne pas se décourager et tâcher de trouver une explication aux crampes qui ont handicapé pas plusieurs de nos coureurs samedi.»

 

Justin Mottier espérait mieux à domicile

 

Parmi ceux-ci, Justin Mottier aurait aimé terminer «ses» Boucles avec de meilleures jambes mais tire un bilan mitigé de son Tour national, lui le Mayennais de St-Georges-Buttavent installé à Laval. «Cette course a été très plaisante grâce aux encouragements dont j’ai bénéficié, explique le néo-professionnel de 24 ans, mais j’aurais préféré y décrocher de meilleurs résultats. La route mouillée lors du prologue m’a empêché de me livrer à fond malgré un grand moment dans la côte de la fin du parcours, où une bonne partie de ma famille et de mes amis étaient présents pour faire beaucoup de bruit. Le lendemain, j’étais bien et j’ai pu attaquer dans le final, en vain. J’ai, en revanche, été un peu limité lors des deux derniers jours. Il me tarde de revenir sur cette course en meilleure condition afin d’y faire un gros résultat. Pour moi, local de l’épreuve, ce serait le rêve. J’ai tellement été encouragé… Dans tous les patelins j’entendais mon prénom. Impressionnant!»

 

Les Boucles de la Mayenne passées, Justin se projette déjà vers la fin juin et LA grosse échéance de la saison à ses yeux. «Il reste quatre semaines avant les Championnats de France et je suis ultra motivé pour aider Bryan (Coquard) à décrocher le titre sur la course en ligne. J’ai devant moi presque trois semaines pour m’entraîner comme il faut et arriver à mon poids de forme. J’ai de meilleures jambes que les semaines passées et ne doute pas que ma forme va continuer de s’améliorer.» L’effectif présent sur les Boucles de la Mayenne va désormais se répartir sur plusieurs fronts dans les semaines à venir. Au menu pour les uns et les autres : le Tour de Savoie-Mont Blanc, la Route du Sud et des courses d’un jour en Belgique. L’idéal pour bien préparer les Championnats de France de Mantes-la-Jolie, du 28 juin au 1er juillet !

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84