Les Glaz passent la montagne, avec leurs armes et du courage

Longue journée dans les cols, ce samedi, sur la troisième étape de la Route d’Occitanie. Le menu pyrénéen était connu : 2 cols de 2e catégorie et 3 de 1ère pour l’étape reine de l’épreuve, avec plus de 4000 mètres de dénivelé positif, sur une distance de 198 kilomètres.

 

Un délice pour les grimpeurs et un plat bien indigeste pour les rouleurs et sprinteurs du Vital Concept Cycling Club.

Déjà à l’honneur la veille (il avait été repris par le peloton à 2 km de l’arrivée après une échappée de plus de 170 kilomètres), Johan Le Bon fut à nouveau en vue aujourd’hui en se lançant en contre-attaque derrière la première échappée du jour, dans le Port de Lers où Kevin Reza avait figuré parmi les premiers attaquants du jour.

 

Repris dans la descente, «Jojo» est rentré dans le rang tandis que Jonas Van Genechten, victime d’un état de fatigue prononcé, devait jeter l’éponge alors que l’enchaînement des cols se poursuivait. Le début de course avait en effet mis les organismes à rude épreuve et de nombreux coureurs avaient décroché. Erwann Corbel avait été de ceux-là, avant de revenir dans la descente. Comme son coéquipier Kevin Reza, en difficulté dans le Col du Chioula, Erwann terminera l’étape dans le gruppetto, à 40 minutes d’Alejandro Valverde, vainqueur aux Monts d’Olmes.

 

se glisser dans les coups pour la dernière

 

Bryan Coquard, capable de passer les trois premières difficultés du jour avec le peloton et ses grimpeurs, s’est lui relevé au pied du Col de Montségur, marchepied vers la montée finale, terminant à 33 minutes. Johan Le Bon pointe à 25 minutes tandis que Yoann Bagot a franchi la ligne à la 33e place, à 10 minutes du nouveau leader du classement général. «Des résultats conformes à ce que l’on attendait, concède Didier Rous, le directeur sportif de l’équipe. Demain, comme depuis le début de cette Route d’Occitanie, nous ne chercherons pas à contrôler la course mais à nous glisser dans les coups.»

 

Avec l’envie de conclure victorieusement entre Mirepoix (Aude) et Cazouls-lès-Béziers (Hérault). 192 kilomètres au menu de cette dernière étape avec l’ascension du Pic de Nore (1ère catégorie) en milieu d’étape et un final tourmenté, accidenté, où les attaquants pourraient avoir le dernier mot…

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84