Lorrenzo Manzin 8e sur l'Elfstedenronde

Tandis que le front tricolore enchaîne les ascensions de cols sur les courses par étapes françaises, le Vital Concept Cyling Club aligne une équipe en Belgique depuis vendredi, et enchaîne trois courses d’un jour sur les routes flamandes.

 

Après une journée difficile, vendredi, dans A Travers le Hageland, véritable «Tro Bro Leon» belge tant cette épreuve compte de chemins de terre, les Glaz et Noir ont fait mieux ce dimanche sur le Elfstedenronde, disputé autour de Bruges. Comme souvent Outre-Quiévrain, la course est partie tambour battant et ce n’est qu’après 70 km qu’une première échappée s’est dessinée. Au 110e km, point stratégique souligné au briefing par le directeur sportif Jimmy Engoulvent, une première bordure s’est formée, propulsant une vingtaine de coureurs à l’avant, dont notre rapide Belge Kris Boeckmans. La course n’était pas pliée pour autant. «Les Quickstep, qui avaient plusieurs coureurs dans ce groupe, ont attaqué à nouveau pour s’isoler à l’avant, révèle le technicien des Men in Glaz. Du coup, les équipes concurrentes se sont regroupées en tête du peloton pour rouler, ce qui a condamné l’échappée.»

 

une équipe solidaire autour de lorrenzo

 

Par l’intermédiaire de Bert De Backer, Julien Morice et «Boeckie», qui avait pourtant lâché quelques cartouches en se glissant dans la première bordure à mi-course, les Men in Glaz participaient à la chasse sur les pavés flamands et contribuaient au scenario final : un sprint massif non loin des canaux brugeois. La carte de l’équipe s’appelait Lorrenzo Manzin qui, bien qu’esseulé dans les tout derniers kilomètres, allait parvenir à décrocher une 6e place au terme sur la ligne. «L’approche du sprint a été chaotique, explique le Réunionnais. C’est tombé à la flamme rouge et un coureur a failli mettre du monde par terre en jetant son vélo sur la ligne, c’était un peu un jeu d’équilibristes mais je me suis adapté. Dans le sprint, je suis trop exposé au vent mais la journée est positive. L’équipe a été solidaire dès le départ et nous sommes rentrés à vélo, ce qui nous a permis de faire une bonne journée et de finir bien fatigués. C’est mon premier Top 10 en Belgique et c’est le signe que la condition est bonne.»

 

Sorti du Critérium du Dauphiné voilà une semaine, Lorrenzo tire manifestement les bénéfices de cette course par étapes en montagne. «Nous savions que cette course nous ferait passer un cap physiquement. Il fallait bien récupérer de ces huit jours de course et c’est sans doute ce qui m’a permis d’avoir de bonnes sensations aujourd’hui. Désormais, l’objectif est de bien marcher sur les Championnats de France. Nous sommes dans une bonne dynamique et Halle-Ingooigem, mardi, devrait nous convenir. Kris marche fort, Momo aussi et Bert revient bien. A nous de faire en sorte que la course arrive au sprint, sans rien lâcher malgré les passages difficiles que nous allons nécessairement rencontrer !»

 

Photo l Thomas Maheux

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84