Lorrenzo Manzin débloque le compteur !

La dernière étape du Tour du Limousin a assurément donné lieu à la plus explosive célébration de victoire de la saison. En franchissant la ligne au terme d’un sprint admirablement préparé par l’ensemble du Vital Concept Cycling Club, Lorrenzo Manzin, 24 ans, a crié toute sa joie et exprimé, bras ouverts et poings en l’air, une immense délivrance personnelle. Professionnel depuis trois ans et demi, le sprinteur réunionnais a remporté, ce samedi à Limoges, la deuxième victoire de sa carrière.
 
Au lendemain de l’abandon de Bryan Coquard, victime d’une fracture de l’omoplate, les Men in Glaz ont parfaitement réagi et su rester mobilisés afin de décrocher la septième victoire du Vital Concept Cycling Club en 2018. Sur la ligne d’arrivée, Lorrenzo explosait de joie et offrait la plus belle des récompenses à l’ensemble de ses équipiers et du staff Glaz.
 
«Quelle satisfaction, soufflait le vainqueur du jour, sitôt descendu de vélo. C’est un sentiment indescriptible. J’ai vécu beaucoup de moments difficiles cette saison mais je n’ai pas baissé les bras. Je tournais autour de cette victoire depuis longtemps, j’ai collectionné les places d’honneur ces dernières semaines et tout était réuni pour que cela sourie enfin aujourd’hui. Le circuit final et son approche me convenaient bien, avec des côtes moins longues que les jours précédents. Toute l’équipe m’a fait confiance et a parfaitement travaillé aujourd’hui. Momo (Julien Morice) est resté à mes côtés pour me replacer tout au long de l’étape, Arnaud (Courteille) a roulé derrière les échappés pour contrôler à distance, ensuite Tanguy (Turgis) a fait l’effort dans la dernière côte pour me laisser aux avant-postes et rouler jusqu’au dernier kilomètre. Enfin, Kevin (Reza) m’a parfaitement lancé en rentrant sur le dernier échappé puis en s’écartant aux 300 mètres. Waouhhh… qu’est-ce que cela fait du bien !»

 

«J'ai trouvé la grinta qui me manquait»


Deuxième puis troisième d’étape au Tour de Wallonie et troisième de la Polynormande voilà deux semaines, Lorrenzo avait également terminé deuxième de Paris-Troyes en mars et deuxième d’une étape du Tour de l’Ain en mai dernier. Cette fois, pas question de se contenter d’une place d’honneur. «J’avais quitté le Tour de Wallonie avec un tel goût d’inachevé, une telle frustration… Pour rien au monde, je ne voulais revivre cela aujourd’hui. Aujourd’hui, après avoir «ramassé» pendant trois étapes sur ce Tour du Limousin, je m’étais mentalement préparé à gagner. J’ai trouvé la grinta qui me manquait jusqu’ici, qui est venue avec tout le travail effectué au mois de juillet avec toute l’équipe.»
 
Directeur sportif du Vital Concept Cycling Club sur l’épreuve limousine, Didier Rous accueillait ce succès avec satisfaction et le sentiment du travail récompensé. «Ne pas baisser les bras, c’est une des règles de base, souriait-il après l’arrivée. Aujourd’hui, le final était plus propice aux qualités de Lorrenzo, lui qui est très fort sur ces sprints en faux-plat montant. Lolo récupérait bien ces derniers jours et tient une très bonne forme depuis la fin de notre stage en Corrèze, où l’ensemble du Club a abattu un gros travail. Cette victoire est amplement méritée et j’espère qu’elle lui fera prendre conscience de ses qualités. On essaie de lui inculquer la rage dont il manque parfois et il progresse. A force de tourner autour et avec les jambes qu’il a depuis sa reprise en Wallonie, il n’a pas volé ce succès !»
 
Inondé de messages de félicitations en provenance de Bras-Panon et de toute l’Ile de la Réunion, le coureur installé à Chateaubriant (Loire-Atlantique) ne compte pas se reposer sur ses lauriers afin de poursuivre sur son élan et de profiter de sa condition physique sur les prochaines échéances. «Dès dimanche, il y a la Bretagne Classic à Plouay, qui constitue l’un de nos grands objectifs de la fin de saison. Il y aura ensuite Paris-Tours, où j’avais joué la gagne l’an passé (il y avait terminé 12e) puis le Tour de Vendée. Après la chute de Bryan hier, l’équipe a perdu son leader mais il y a moyen de faire de belles choses d’ici la fin de saison !»
 
Le Vital Concept Cycling Club disputera le Tour de Poitou-Charentes la semaine prochaine, du 21 au 24 août, et Lorrenzo s’alignera au départ du GP de Plouay avec de hautes ambitions, où il devrait partager le leadership avec son coéquipier puncheur Quentin Pacher.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84