Pré-en-Pail, un goût d’inachevé

Le Mont des Avaloirs a accouché d’une souris, ce samedi, sur l’étape reine des Boucles de la Mayenne. La principale difficulté de l’édition 2018 n’a pas provoqué les différences escomptées et l’étape s’est achevée au sprint à Pré-en-Pail, malgré un circuit final exigeant.

 

«Le début de course a été très animé et l’équipe du leader n’a jamais laissé de champ aux attaquants, explique Yvonnick Bolgiani, le directeur sportif de l’équipe en Mayenne. La course s’est accélérée dans le Mont des Avaloirs, à 35 km de l’arrivée et on y a perdu Steven (Lammertink). Le reste de l’équipe a tenu le coup mais, dans le final, quatre de nos cinq coureurs encore présents à l’avant ont été pris de crampes». Au final, seul Tanguy (Turgis) a terminé dans le premier peloton, décrochant la 16e place après avoir été enfermé dans le dernier virage dangereux, à 1,2 km de l’arrivée.

 

Pris par les crampes, les autres Men in Glaz ont dû baisser la garde en vue de l’arrivée et se projettent sur l’étape de demain, longue (182 km) et exigeante entre Congrier et Laval. «Nous tâcherons d’être dedans, poursuit Yvonnick. Si l’étape arrive au sprint, nous comptons notamment sur Jonas (Van Genechten). Et nous essaierons d’être présent dans les coups, avant le final.» Particularité de cette année : une côte de 15% à escalader juste avant l’entrée sur le circuit autour de Laval (5,2 km, à parcourir 5 fois). A Laval, le Mayennais Justin Mottier en terminera avec son Tour « national » à domicile, dans sa ville. Allez les Glaz !

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84