Route d'Occitanie

Route d'Occitanie

Jeudi 14 juin > Dimanche 17 Juin

 Pays : France  |  Classe : 2.1  |  Compétition : Europe Tour

 

Site Internet

 

 

Prêts pour les Pyrénées ?

 

Vous connaissez le Critérium du Dauphiné ou le Tour de Suisse, points de passage recommandés sur la route du Tour de France, mais les meilleurs coureurs du Monde font parfois halte sur la Route du Sud à quelques jours du départ de la Grande Boucle.

Cette année, pour sa 42e édition, la Route du Sud devient la Route d’Occitanie mais ne perd pas de son attrait. Quatre étapes savamment équilibrées au pied des Pyrénées et cœur du massif. Tout sauf une partie de plaisir pour les hommes à court de forme, sur des routes souvent rugueuses, étroites et exigeantes.

 

Jeudi, la première étape s’élancera du plateau aride de Cap Découverte pour s’achever à Ségala Carmaux (168 km), où les sprinteurs pourraient se jouer la victoire après une journée agrémentée de trois ascensions de 3e catégorie. Le lendemain, nouvelle chance pour les bolides du dernier kilomètre, sur une étape au profil similaire, entre St Gaudens et Masseube Val de Gers (173 km). Rien de bien plat mais rien d’insurmontable avant l’arrivée de la course en montagne.

 

Étape reine avant final imprévisible

 

Samedi, l’étape reine de la Route d’Occitanie empruntera les méconnus mais exigeants cols d’Ariège entre Prat-Bonrepaux et les Monts d’Olmes. 198 km via 5 cols de 1ère et 2e catégories. Le Port de Lers, le Pas de Souloumbrie, le Col du Chioula, le Col de Montségur puis la montée finale vers les Monts d’Olmes, culminant à 1500 m. Là-haut, le classement général devrait se dessiner assez clairement et révéler un pur grimpeur… à moins que la tête d’affiche Alejandro Valverde ne se décide à se livrer à une répétition grandeur nature à trois semaines du départ du Tour.

 

Dimanche, retour au niveau de la mer entre pays Cathare et département de l’Hérault, non sans un nouveau passage en altitude. L’ascension du Pic de Nore, sur les hauteurs de Mazamet et au cœur de la Montagne Noire, sera la principale difficulté du jour à 100 km de l’arrivée jugée à Cazouls-lès-Béziers. Le final étant émaillé de côtes de 3e catégorie et de routes tourmentées, tous les scénarios sont envisageables… y compris une arrivée massive si les équipes de sprinteurs ont gardé assez d’énergie.

 

Autour de Bryan Coquard, tout juste sorti du Dauphiné, Yoann Bagot, Erwann Corbel, Steven Lammertink, Johan Le Bon, Kevin Reza et Jonas Van Genechten composeront l’effectif Glaz et Noir. Avec la gagne pour ambition.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84