Tour du Gevaudan

Tour du Gevaudan

Dimanche 23 Septembre

 Pays : France  |  Classe : 1.2 |  Compétition : Europe Tour

 

Les Glaz comme des bêtes ?

 

Jadis couru sur deux étapes, le Tour du Gévaudan se disputera cette année sur une seule journée, autour de Mende (Lozère). Au menu, 153 kilomètres escarpés où grimpeurs et puncheurs trouveront un parfait terrain d’expression, à condition d’être en forme et toujours motivés en cette fin de saison.

 

«Cette course constituait la 2e étape du Tour du Gévaudan dans son ancienne formule, détaille Didier Rous, le directeur sportif des Glaz et Noir en Lozère. Dès la sortie de Mende, le peloton sera sur les contreforts du Massif des Cévennes. En général, on assiste à beaucoup d’attaques et les échappés mettent du temps à sortir. Le Tour du Gévaudan est une course classée 1.2, ouverte aux amateurs, mais qui reste difficile et très intéressante à disputer.»

 

Dès le 10e kilomètre, en effet, la route s’élèvera en direction de Freissinet-de-Lozère avant de redescendre vers le pied du Col de Finiels et ses 600 mètres de dénivelé positif. Via Le Bleymard, Bagnols-les-Bains, Lanuéjols et Brenoux, la course reviendra ensuite vers Mende pour escalader une première fois la redoutable Côte de la Croix-Neuve (3 kilomètres d’ascension à 10% de déclivité moyenne), théâtre de spectaculaires arrivées d’étapes sur le Tour de France.

 

Une épreuve difficile à contrôler

«Enregistrée en classe 2, la course sera sans doute dure à contrôler mais nous avons les atouts pour nous présenter au pied de la Croix-Neuve sans avoir lâché trop de cartouches, poursuit Didier Rous. Dans l’équipe, Maxime (Chevalier, stagiaire du VCP Loudéac) et Yoann (Bagot, vainqueur de l’épreuve en 2013) auront sans doute la tâche d’amener nos meilleures cartes sans encombres jusqu’à Mende.» Deux ascensions de la Croix-Neuve sont au programme de la fin de course, dont la dernière à 20 km de l’arrivée. «Il faudrait être sacrément costaud pour s’isoler et terminer seul, estime Didier. Je vois davantage un petit groupe se disputer la victoire à Mende.»

 

Au sein du Vital Concept Cycling Club, plusieurs coureurs peuvent rêver à un succès en Lozère. Tanguy Turgis est en bonne forme, en atteste son échappée dans le final du dernier Circuit du Houtland, Patrick Müller est dans la dernière ligne droite le séparant des Championnats du Monde Espoirs qu’il disputera dans les rangs de la sélection Suisse, et Quentin Pacher reste un leader naturel, même s’il vient de passer deux semaines et demi loin des courses avant d’effectuer sa reprise au Houtland. «J’aimerais que Patrick et Tanguy accompagnent les mouvements dans le final et que Quentin reste en réserve le plus longtemps possible. Arnaud (Courteille) sera sans doute un électron libre. Il marche de mieux en mieux et aura un rôle important à jouer.»

 

Les routes proposées, le niveau de forme et l’état d’esprit affichés par les Glaz ces dernières semaines sont en tout cas autant d’ingrédients pour prendre le départ du Tour du Gévaudan avec les crocs acérés. Il parait que les environs conviennent bien aux bêtes sauvages…

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84