Un Tour de Vendée sens dessus dessous

Couru en partie sous une pluie battante, la dernière manche de la Coupe de France a donné lieu à une course très décousue et à une lutte à plusieurs échelons. Après un début de course où l’échappée matinale fut contrôlée par le Vital Concept Cycling Club et son Mayennais Arnaud Courteille, bien relayé par Gaëtan Lemoine et Justin Mottier, la course s’est emballée à 85 km de l’arrivée.


Projetés à l’avant de la course à la sortie de la zone de ravitaillement, Bryan Coquard et Justin étaient les deux coureurs Glaz et Noir dans un groupe d’une vingtaine de coureurs, à l’approche d’un décisif enchaînement de difficultés autour de Chantonnay. C’est là que Kevin Reza parvenait à rentrer sur la tête de course en compagnie d’un petit groupe. «Tout se déroulait comme on l’avait prévu, révélait Kevin après avoir vu ses chances s’évanouir à 25 kilomètres de l’arrivée, les jambes vides d’énergie. J’ai pu accompagner in extremis la contre-attaque lorsqu’elle est rentrée sur la tête en haut de la Côte des Gîtes mais j’ai commis une erreur de cadet. Dans le rush et sous la pluie, je ne pensais qu’à une chose : revenir à l’avant et, malheureusement, je ne me suis pas assez alimenté. Ca m’a lâché d’un coup….»

 

«Pas le scénario imaginé...»


Une fois revenu sur le groupe Coquard, Kévin était parvenu à se glisser dans un groupe de huit coureurs où il semblait jouer sur du velours. Bryan, marqué de près par ses anciens coéquipiers, voyait la situation évoluer dans le bon sens. «Cela ressemblait au coup parfait. J’ai suivi le mouvement lorsque tout s’est déclenché et c’était bien d’avoir un temps d’avance. On s’est retrouvé à 2 sur 30 avec Kevin car Justin a coincé. Face à cinq coureurs de chez Direct Energie, cela semblait mal embarqué car ils étaient en surnombre. Après pas mal d’efforts, cela s’est bien goupillé puisque Kévin s’est retrouvé à l’avant et l’équilibre des forces s’est rétabli. La situation était favorable mais Kévin a fait une fringale alors qu’il avait toutes les cartes en main. Ce sont des choses qui arrivent... C’est dommage, ce n’est pas le scénario que nous avions imaginé mais, lorsque la pluie s’est mise à tomber, c’était sûr que la course allait être durcie. Pour gagner aujourd’hui, il fallait être vraiment en jambes et j’étais très bien. Je marchais fort et c’est dommage que la saison s’arrête là. Nous avions presque réussi notre coup mais cela n’a pas suffi…»

 

21e sur la ligne d’arrivée après s’être livré à fond une fois Kévin hors-jeu, le «Coq» termine la saison 2018 avec trois victoires, sept 2e places, trois 3e places et met cap sur la piste, ses premières amours. «Je pars demain en stage à St Quentin-en-Yvelines pour préparer la manche de Coupe du Monde qui se déroulera là-bas, conclue Bryan. 2018 n’aura pas été ma meilleure saison mais j’ai beaucoup de places d’honneur. A plusieurs reprises, la roue aurait pu tourner dans le bon sens et la saison aurait pu être exceptionnelle. Il y a des années où tout va et d’autres où l’on a moins le vent en poupe mais ce n’est que partie remise.»


Kévin, très déçu pour sa dernière course de l’année sur ses routes d’entraînement, voyait les vacances se profiler avec envie. «Il y a toujours un grain de sable qui traine pour enrayer la machine… Ce soir, je n’ai envie que d’une chose : me vider la tête, penser à tout sauf au vélo, faire le plein d’énergie et revenir cet hiver avec plein d’entrain et d’envie.»

 

Au même moment, Julien Morice était transféré à l'hôpital de La Roche-sur-Yon après avoir chuté à 50 km de l'arrivée. Touché aux mains et un peu partout ailleurs, le menhir morbihannais en sortait dans la soirée après des radios de contrôle. Verdict: un ongle arraché et des cm² de chair abandonnés sur le bitûme vendéen. Le voici, lui aussi, prêt à profiter d'un repos bien mérité. 


Le Vital Concept Cycling Club disputera sa dernière course en ligne de la saison ce dimanche, sur Paris-Tours. Les Glaz et Noir seront représentés par Bert De Backer, Johan Le Bon, Jérémy Lecroq, Lorrenzo Manzin, Patrick Müller, Quentin Pacher et Jonas Van Genechten.

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84